emotion-peinture.fr

06 20 55 69 73

Christiane_dhorne@hotmail.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Clean

20, square de la Motte-Picquet

75015 Paris

métro La Motte Picquet - Grenelle 

Témoignages

1. Peinture en atelier
  • Tissam : « Travaille le fond et la forme apparaîtra ! »
    Il y a 9 mois j’ai commencé une peinture à l’atelier émotion-peinture de @Christiane Dhorne. 
    J’ai posé du jaune et du rouge sans dessiner, avec un large pinceau pour faire émerger une ambiance colorée entre ombre et lumière, sur du papier mouillé, «miroir de notre âme» selon le Dr Hauschka. Après quelques séances, un visage de femme est d’abord apparu. Puis, au fur et à mesure que la couleur s’installait, je sentais s’opérer la transformation et un visage d’homme prenait davantage place. 
    L’étape suivante fut de « peaufiner » le détail du visage pour le rendre plus vivant. Les sourcils, les yeux, puis le nez et les lèvres. Ce fut une tâche plutôt difficile car cela demandait de la concentration et de la patience. Ce fut un challenge, moi qui aime aller vite, je devais ralentir ! 
    En parallèle, je sentais bien que dans le réel, je devais aussi travailler le détail et cibler mes actions pour être plus efficaces, sans sauter d’étapes. J’ai expérimenté le « on peint comme on vit et on vit comme on peint ! » 
    Et puis, au moment où mon coach  me disait que se serait bien de communiquer plus et « être ultra visible», Elvis au moment de sa gloire, s’invita sur le devant de la scène. Et voilà que sorti de nulle part, il apparaît sur ma feuille. Comme la vie est sympa, j’ai adoré ce clin d’œil ! 

    J’ai appris 3 choses de cette expérience :
    1) il faut parfois beaucoup de travail en coulisse avant que la forme n'apparaisse
    2) la forme qui apparaît n’est pas toujours le résultat auquel on s’attend, parfois c'est mieux, d'où l'importance d'être dans l'accueil de ce qui est là
    3) les "signes" dans la vie, on les comprend comme on veut. 

    J’ai décidé d’y voir le moment d’oser me montrer, de parler de mon activité qui me passionne: comme un tunnelier, je vous aide à traverser vos propres montagnes en les explorant pour faire jaillir votre lumière!
     

  • Claudine : Comme il est bon et doux de se retrouver à l’atelier, c’est un vrai cocon de couleurs et de lumière. Le monde extérieur de m’atteint plus, je me  retrouve seule face à moi-même sous la bienveillance  et les conseils avisés de Christiane…. Cette méthode permet de mieux  se connaitre, de découvrir les secrets de notre âme et les infinies richesses de notre créativité. Le temps s’arrête, seule cette feuille  de papier blanc qui petit à petit se couvre de couleurs et de formes changeantes me captive, me guide au plus profond de moi. Merci Christiane pour ta patience, ta sollicitude, tes conseils qui me permettent de me comprendre, de dépasser mes peurs, de faire émerger toutes mes émotions refoulées pour qu’enfin je puisse être moi-même et me dépasser…….

  • Nicole : "Très vite, dès les premières séances, j'ai senti une douce impatience à me trouver ce jour-là, et à cette heure à laquelle je laisse derrière moi toutes les contraintes et pesanteurs, les tensions, les urgences vraies et les autres... L'art-thérapie a ceci d'extraordinaire : elle concilie expression artistique et mieux-être quasi immédiat. C'est une authentique "ex-pression" 

  • Serge VILLECROIX : Je tiens tout particulièrement à témoigner de mon évolution en tant qu’écrivain grâce à la méthode d’art thérapie proposée par Christiane Dhorne. Parallèlement à la difficulté que je rencontrais dans la rédaction d’une pièce de théâtre, je buttais bel et bien dans un exercice que me demandait d’effectuer Christiane. Peu à peu, je fis un rapprochement entre l’évolution du premier et la solution que m’apporta le second. En trois mois, je constatais avec bonheur une nouvelle méthode d’écriture théâtrale qui, aujourd’hui encore, me comble tout à fait. Merci Christiane. 

 

  • AnnickL’atelier de peinture de Christiane Dhorne est un lieu où en groupe je peux me plonger dans le ressenti de mes émotions du moment en relation directe avec la peinture. Je prends contact avec la peinture et elle me guide vers l’expression de mon être intérieur. Je laisse mon mental de côté. Je ne me pose plus de questions. Seules les couleurs dans leurs intensités relatives me parlent et m’entraînent vers le rajout de tel bleu à tel endroit ou l’addition d’une dilution d’un rouge ou d’un orange. C’est un peu comme si je laissai le pinceau se poser là où il a envie de se poser. Je me laisse emporter par le plaisir de composer le tableau selon une attirance que je ne calcule pas. Je danse avec les couleurs. Que je suive des rêgles strictes, ou pas, sur le contenant du travail à réaliser, je place sur le papier des dilutions de couleurs qui se répondent et parlent de moi. Je transpose mes émotions même si elles ne sont pas toujours conscientes. 

      Quoi qu’il en soit, peu à peu je vois le tableau se construire, prendre forme. Cela peut prendre plusieurs séances. Je me laisse surprendre et              j’accepte le nouveau. Mais à chaque fois que je laisse mon “œuvre” je suis satisfaite. J’ai pu exprimer sur le papier. Et j’en constate                              l’aboutissement. 
       Le moment le plus fabuleux de tous est celui de l’accouchement, de la représentation, de l’apparition de la forme. C’est toujours pour moi un            éblouissement, un émerveillement.… la découverte d’un processus. C’est d’autant plus agréable que je peux à tout moment le transformer, le

       faire disparaître ou le préciser dans ses détails. Je me sens toute puissante face à cette création et à la fois bien impuissante quant à l’aspect

       que pourra prendre l’apparition lorsqu’elle naît. 
       Et si la participation personnelle est principale, la présence du groupe est fondamentale. Elle enrichit ma vision de ma peinture ainsi que

      des sujets traités. Voir la création de mes compagnes (ou compagnons quand nous avons la chance d’avoir la présence masculine), me nourrit

      des possibles créatifs de chacune. Pour un même sujet traité, chacune la représentera avec sa personnalité et sa sensibilité. La richesse et la           diversité des créations de chacune sur un même sujet traité m’étonnent toujours. 
      Ce travail en commun est aussi un moment de partage intense et très personnel. Nous parlons peu entre nous et pourtant une ambiance                   chaleureuse s’établit au sein du groupe, alimentée par la délicatesse, la gentillesse et le professionnalisme de Christiane. 
     J’y vais avec plaisir car sais que je suis dans une bonne ambiance. Je m’y sens en confiance. Je me détends et laisse exprimer ce que je vis sur         l’instant à travers la peinture. 

      J’y trouve un grand réconfort moi qui ai eu besoin de soutien à un moment souffrant de ma vie. Je n’y vais pas trouver des réponses à mes               problèmes mais pour alimenter une expression de mon être. 
         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Lola :

          ** J’ai apprécié ton accueil chaleureux et gustatif (tout est prêt, on est attendu ***), ton sourire, ta bonne humeur.

          ** Enrichissement intellectuel :

            - où je découvre que Goethe est autre chose que l’écrivain connu mais s’est intéressé aux couleurs également

            - les références des initiateurs et acteurs de cette méthode, leurs réflexions.

            - ta démarche pédagogique expliquant le cheminement que tu proposes : on sait vers quoi on va tendre (on y adhère ou pas).

          ** Ce qui met à l’aise :

            - le fait de pouvoir choisir : travail libre ou exercice avec consignes (je joue le jeu et choisi l’exercice monochrome en bleu)

            - je vois tout de suite l’intérêt psychologique de laisser le centre vierge (pureté ?), ça me parle : on se sent le pôle important de l’histoire                       colorée qui va se former.

          ** Le fait que tu t’éloignes et nous présente la feuille dans différents sens pour nous amener à y voir, à y imaginer autre chose que ce que l’on               a réalisé.

              Le hasard de la goutte bleue tombant sur le centre m’a d’abord ennuyée. Que faire ? J’ai multiplié les taches plus ou moins grosses, au                       hasard.

          ** Cela a fait émerger en moi la mémoire du NOUN des anciens égyptiens : points colorés comme potentialités qui sont en moi, particules de                 moi-même, exploitées ou pas… à venir ou déjà là, conscientes ou pas.

             A mon humble avis, c’est intéressant pour un épanouissement personnel. Pour une « thérapie » réelle, ça je ne peux pas le dire. Les                           médecins seuls peuvent le confirmer ou bien les patients qui ont éprouvés en eux-mêmes ses bienfaits.

  • RS  (80 ans) : Se plonger dans la couleur comme dans une mer tiède et en sortir revigorée et pleine de joie de vivre.

 

2. Peinture sur un projet personnel ou professionnel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • ValérieC’est une expérience très intéressante et une approche très particulière mais qui reflète effectivement l’état émotionnel de la personne à l’instant T. Je me suis bien retrouvée dans cet atelier. Bonne détente et à la fois de réflexion sur soi- même. J’espère que cela va se développer de plus en plus ! 

  • ChristineLe 1er dessin pour moi était achevé, puis avec le 2eme quelque chose s'ouvre et effectivement c'est plus irrationnel que rationnel. Le partage des dessins en commun est particulièrement riche. Surtout lorsqu'on voit des choses très claires chez certains alors que eux mêmes ne les voient pas. On se dit alors que pour soi cela doit être la même chose. Ce qui est troublant pour moi est le côté sortie vers la clairière : quand cela va t il se produire????  Cette expérience participe à mon cheminement personnel dans la recherche d'un emploi. Cela m'a permis de mesurer où j'en étais et ce qu'il me reste à parcourir.

  • RenéJe te remercie très vivement pour m’avoir donné d’oser me dévoiler à moi-même. C’est l’opportunité d’entrevoir mes envies profondes et mes projets de vie. Au cours de cette séance je suis passé d’un état de mélancolie à un état de plénitude. 

  • CarolineMerci pour cette parenthèse au milieu de la tourmente. Grace à vous la tourmente est maintenant posée pour le papier et plein de couleurs d’espoir sont venues malgré moi remplir ma feuille. La réalité est là devant moi, belle, pourtant je ne la voyais pas avant.

  • ChristineJe suis totalement bloquée question dessin et pas très passionnée par la peinture , excepté les impressionnistes . J'étais donc curieuse de tenter l'aventure !! 

       Devant cette feuille blanche et ces 6 petits pots de peinture, je me suis jetée énergiquement avec mon pinceau avec des envies de couleurs              chaudes et non de formes. Au bout d'un certain temps, je trouvais le résultat joli , mais il me restait encore pas mal de temps ; que faire ?

       Dure décision : détruire ce que l'on a réussi , et recommencer par dessus ? OK, c'était reparti, sans état d'âme et quand même satisfaite du                nouveau "tableau" au final. Un quart d'heure avant la fin, j'avais été au bout de mes envies , et puis j'étais lessivée , vidée , fatiguée :

       incroyable,  je ne m'y attendais pas !! 
       Sur le moment je n'ai pas vu le rapport avec ma vie professionnelle : or je réussissais très bien dans mon ancien job , personne ne voulait

      que je parte et puis , j'ai tout arrêté et je recommence une orientation nouvelle . 
      J'ai beaucoup apprécié aussi le débriefing sur les œuvres des autres participants : bref je ne regrette pas d'être venue !!!!!!! 
      PS : un petit clin d'œil humoristique, mais qui signifie que l'expérience n'est pas anodine = je me suis réveillée la nuit suivante à 4 heures

      du matin : je voyais mon bras droit ,dans une fin de rêve ( moi qui ne me souviens presque jamais de rien ) qui s'agitait frénétiquement

      dans tous les sens avec le pinceau en l'air : c'est grave docteur ???? 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  •  Fanny :  Ces quelques heures de "lâcher prise" ont été très intéressantes... Ces deux heures de travail m'ont fait penser à une séance de méditation... je me suis observée dessiner selon les différentes émotions qui venaient à moi... j'ai contrôlé mes coups de pinceaux par peur du regard des autres puis par moment je me suis surprise à ne plus réfléchir et vivre ce moment de détente pleinement... 

       Lâcher prise par la peinture… C’est exactement ce que j'ai réussi à vivre! Enfin, je suis sortie de l'atelier avec un large sourire, merci!

 

3. Peinture interrelationnelle / sociale  (peindre à plusieurs sur la même feuille en silence)

 

  • E. :  J’ai expérimenté une "peinture sociale" en famille qui, en dehors de l’esthétique finale, a très bien reflété notre mode de fonctionnement, les rôles et la "place" de chacun au sein de la famille, et surtout d'en prendre conscience. Nous avons, à la suite de cette prise de conscience, modifié nos habitudes, notamment en matière de communication, de "place" des uns par rapport aux autres... J'ai surtout été impressionnée de voir les modifications comportementales (l'un "osant" mieux exprimer des demandes plutôt que des "reproches, l'autre arrivant mieux à "entendre"...), mais surtout, le plus important est que ces changements me semblent définitivement installés ! En uniquement 3heures de peinture sociale, j'avoue que le résultat dépasse largement ce que je n'avais même pas imaginé .... nous y allions simplement pour passer un moment agréable ensemble en partageant une activité ludique et originale ! 

  • Frédéric : "Il est frappant de voir comment chaque individu ou groupe fonctionne: par petites touches, sans trop empiéter sur les réalisation de l'autre, en fusionnel... ce que je retiens c'est qu'il ne faut pas hésiter à se lâcher!" 

  • Nicole : "Ce fut un moment très agréable. Il y a cette rencontre avec les autres, mais d'une autre manière. Le fait de ne pas parler était aussi très important, et puis j'ai beaucoup apprécié les échanges à la fin. Ce partage était plein de respect pour l'un et pour l'autre. Une bien belle rencontre Christiane, je ne te connaissais pas et maintenant je connais la qualité de tes cours. Ton accueil était très chaleureux, merci. Je vais en parler autour de moi."

  • Antoine : Je ne suis pas doué en peinture! C'est donc par pure curiosité que je me suis inscrit à l'atelier "Peinture Sociale" 

      J'ai alors découvert quelque chose d'assez étonnant : la communication sans parole ! Cela peut paraître un handicap, mais en fait j'ai découvert        une forme originale de communication avec l'autre, voire une négociation, en utilisant uniquement les moyens mis a disposition : quelques

       pots de peinture. A essayer, c'est une expérience enrichissante. 

  • Maïté : "J’ai expérimenté la peinture interrelationnelle dans un groupe de 3 personnes. J’ai d’abord ressenti de la curiosité quant au résultat final possible, ensuite de l’inquiétude quant à mon habileté, puis le travail a commencé… J’étais la 1ère et je me suis jetée à l’eau avec 2 couleurs, déjà contente de mes premiers gestes… puis le pinceau transmis à un autre participant, je me suis alors demandée ce qu’il allait faire… puis de même pour le second. Des formes ont commencé à apparaître et la contrariété aussi en voyant ma touche évoluer ou disparaître sous le pinceau des autres. Petit conflit intérieur ? Envie d’encourager l’autre ? Je suis passée par tous les ressentis émotionnels : inquiétude, envie de m’affirmer, repli, pour finalement déboucher sur une forme de coopération, puis de satisfaction finale devant le résultat : belle expérience de travail en groupe, d’observation intérieure et d’évolution de ma posture face aux autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Stages

 

  • L’ambiance des stages du samedi est très sympathique : nous découvrons ensemble dans un climat de franche camaraderie accompagné de quelques « douceurs » le thème  que Christiane  se propose de nous faire partager. Que d’échanges, de surprises et de bonne humeur ! La journée passe trop vite mais que de souvenirs et de chefs d’œuvre à la clef !

 

  • Elina : “Ce travail de mise en pause du mental m’est très utile, avec l’accompagnement très bienveillant de Christiane. Depuis plus de 7 ans que j’ai commencé ces ateliers de “lâcher prise et de prise de recul” réguliers, je constate des liens entre les thèmes de peinture que Christiane me propose (par hasard ?) et des évènements de vie, des prises de conscience. J’ai aussi expérimenté une peinture en famille, dont le résultat s’est révélé, de mon point de vue et en dehors de l’esthétique finale, très bien refléter notre mode de fonctionnement ! Bref, ces ateliers sont mes pauses de resourcement régulières que je recommande à ceux qui en éprouvent le besoin.”

  • Chrys : It has been a wonderful experience to be in your guidance during art therapy. It is amazing how the quest to harmonize my self can take me here. I feel really blessed. If all work is done based on Love like the way you do, I'm sure the world would be less broken. Thank you for the sanctuary you provided through art therapy. It is really a space to nourish and heal the soul.. 

  • Karine : Depuis plus de deux ans que je mène mon pinceau sous l'œil bienveillant de Christiane, j'ai très clairement appris à mettre en œuvre de nouvelles ressources dans ma vie quotidienne. Le plaisir du travail en atelier, enrichi de la présence de chacun, est celui de l'instant présent ; le bonheur est de se rendre compte de ce que ces instants génèrent au lendemain.

  • Elise :Le résultat de l'atelier est pour moi totalement positif. Cela m'a permis de projeter sous une forme non intellectualisée et non verbale des "choses" qui se passaient en moi et que je ne voyais pas. De passer par cette étape de création / peinture qui consiste à coucher sur papier des sensations, émotions et de pouvoir le visualiser m'a permis de me réapproprier ce qui m'appartenais et de pouvoir me re-situer par rapport à mes recherches ... une sorte d'actualisation de ma mémoire vive ! Ce qui permet, j'en suis convaincue, de "libérer" des choses de soi même auxquelles on a difficilement accès par le conscient.

  • Nathalie :"Une séance de peinture avec Christiane, c'est une respiration, un souffle à peine perceptible ou un geste énergique, ludique, libre. Le pinceau est guidé naturellement. Tout dépend de ce que l'on est prêt à lâcher dans ce moment d'introspection à la fois doux et rassurant. Mon envie à moi, c'était de montrer le plaisir avec lequel je bâtis actuellement mon projet professionnel. Mon dessin représente mon énergie, ma curiosité, ma gourmandise et ma quête de partage et de rencontres. Je suis fière d'avoir su l'exprimer librement et sans complexe. Je pense que mon dessin me reviendra souvent en tête lorsque j'aurais besoin d'un coup de fouet au moral."

  • Tissam : "J'ai passé une après midi intemporelle à ton atelier, un voyage dans une galaxie inconnue mais familière de mon univers. J'ai réussi grâce aux couleurs à m'évader pendant ces deux heures, et lorsque tu as sonné l'heure de la fin, je venais à peine de me sentir enfin libre de "lâcher prise". Comme me le disait si souvent ma thérapeute, c'est notre incapacité à lâcher prise qui nous empêche de vivre. A force de vouloir tout contrôler, nous contribuons à notre frustration. Or pendant cet atelier je me suis rendue compte qu'il était impossible au bout d'un certain temps de vouloir contrôler la couleur, en fonction de la quantité d'eau et de la quantité de couleurs mélangées, on n'obtient pas forcement ce que l'on souhaite. C'est ce qui me fascinait, le résultat des mélanges de couleurs obtenus sur papier. 

       A la fin de l'atelier je me sentais extrêmement fatiguée mais dans le même temps pleine                      d'énergie. La fatigue et la faim aussi que je ressentais étaient dues à mon sens à l'élimination

      de pensées négatives de ce jour là, je le savais bien, en thérapie cela arrivait souvent.

       Et puis on se sent tellement bien les minutes d'après! Je suis ravie de continuer l'expérience avec        toi! "

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now